Buzz : le parcours d’une jeune femme contre l’acné pour vaincre les préjugés

Partager sur Facebook
Tweeter sur twitter

L’acné est l’un des problèmes de peau qui hantent le quotidien des adolescents. Certains sont prêts à tout pour s’en débarrasser et éviter ainsi l’humiliation constante et le regard des autres. Kali Kushner, une jeune étudiante américaine de 22 ans, a également souffert de ce problème. Au lycée, elle a vécu quelques poussées d’acné, mais c’est à l’âge de 19 ans que la maladie s’est développée, laissant des traces rouges, des boutons et des marques très profondes sur son visage.

« Votre peau ne vous définit pas. Beaucoup de personnes associent la confiance en soi avec la beauté physique, mais je n’ai jamais pensé que c’était le cas. La confiance concerne la capacité à atteindre ses objectifs. Cessez d’en faire une excuse. Cessez d’espérer et de vouloir. Commencez plutôt par agir. » C’est ce type de message que l’étudiante essaye de faire passer sur son compte Instagram, suivi par plus de 28 000 internautes. Un message d’espoir donc, pour tous les jeunes qui souffrent de moqueries et qui perdent tout estime en eux-mêmes à cause de cette maladie de peau. 

Un traitement radical

Après avoir essayé une quantité infinie de produits et thérapies en tout genre, elle a fini par suivre les conseils de son dermatologue, qui lui a proposé un traitement à base d’Accutane, un médicament disponible en France sous le nom de Roaccutane. Au bout de trois mois, sa peau a visiblement changé, rapporte le Daily mail.

Ce produit est très controversé en France, car il serait lié à des cas de dépression grave chez l’adolescent, et il est contre-indiqué aux femmes enceintes. Kali Kushner a elle-même souffert de quelques effets secondaires : yeux et peaux secs, et maux de tête. Mais son histoire ne concerne pas vraiment le type de médicament utilisé, elle concerne ses propos positifs sur l’image de soi. 

A lire aussi : Le traitement contre l’acné de l’adolescent


Source : Sante Magazine

Sante Magazine