Comment éviter les crampes pendant le sport?

Partager sur Facebook
Tweeter sur twitter

Si vous souffrez régulièrement de crampes musculaires, voici comment lutter contre ces douleurs…

Le rythme de l’hydratation

Si boire est indispensable, cela ne veut pas dire non plus qu’il faille boire n’importe comment ni n’importe quelle quantité. On considère que pour un maximum d’efficacité, il est important de boire minimum 50 cl d’eau par heure d’activité physique.

Les suppléments de magnésium

Lorsque les spasmes musculaires sont récurrents, il est préférable de veiller à ce que votre alimentation contienne suffisamment de magnésium. Ce minéral essentiel joue un rôle très important dans la fonction musculaire et nerveuse. Par conséquent, sa déficience peut avoir un impact sur l’apparition de spasmes.

Prenez des suppléments de magnésium avant de faire de l’exercice.

Assurez-vous de consommer des aliments tels que les bananes, les amandes, les légumes secs et le riz brun, qui ont une teneur importante en magnésium.

Les causes d’apparition d’une crampe peuvent être multiples :

– Une mauvaise hydratation, avant et pendant l’effort.

– Un déficit en minéraux, en particulier Potassium, Sodium, Calcium et Magnésium qui sont impliqués dans la transmission de l’influx nerveux, notamment au niveau du muscle.

Un régime « anti-crampe » à base d’oligo-éléments

Pour lutter contre les crampes, votre régime doit privilégier les aliments riches en magnésium et en potassium. Pour le magnésium, mettez l’accent sur les légumes verts ou les légumineuses telles que les lentilles. Les céréales complètes et le chocolat noir vous apporteront également ce qu’il faut de magnésium pour détendre vos muscles. Pour le potassium : n’hésitez pas à abuser de raisin, d’abricots ou encore de cerises.

Évitez également tous ces produits reconnus pour « fatiguer les muscles », notamment ces excitants comme le café, le thé, l’alcool ou encore le tabac.

Quelques conseils pour éviter les crampes

– Donnez de l’énergie à vos muscles. Ravitaillez-vous pendant l’effort et veillez à avoir un apport en glucides : 1 gel ou 1 barre énergétique toutes les 45 minutes à 1 heure.

– Ne pas en faire trop avant une épreuve. Ne faites pas d’entraînements trop intensifs induisant une fatigue importante les jours précédents la compétition.