L’alimentation idéale pour éviter les kystes aux seins

Partager sur Facebook
Tweeter sur twitter

Les kystes mammaires ne sont généralement pas dangereux lorsqu’ils sont décelés et traités à temps. Ils résultent de déformations bénignes au niveau des glandes mammaires. Mais avec une bonne alimentation, on peut les éviter.

Comment vérifier la présence d’un kyste aux seins ?

Les kystes aux seins sont causés par une accumulation de liquide dans des nodules. Ils surviennent soient, à la suite des bouleversements hormonaux dans le corps d’une femme, d’une mauvaise hygiène de vie et une mauvaise alimentation, ou d’un problème lié au poids.

Lorsque les nodules sont soignés à temps, on évite les risques qu’ils grossissent et se transforment en début de cancer des seins. Chaque femme devrait ainsi reconnaître la présence des nodules aux palpations de ses seins. Cette méthode permet de déceler des anomalies et diagnostiquer promptement un kyste mammaire.

Au toucher, un sein normal est lisse. Au contraire, s’il est douloureux et présente des boules de tailles variables ou que du liquide ressort du téton, il peut s’agir d’une altération des glandes qui a donné naissance à des tumeurs ou des kystes mammaires.

Pour confirmer le diagnostic, il est toujours essentiel de consulter un spécialiste. Lui seul saura conseiller sur les meilleures alternatives qui se présentent selon les cas.

Quelle alimentation adopter pour éviter les kystes aux seins ?

La possibilité d’une formation de kystes aux seins est surtout élevée chez les femmes âgées de 30 à 60 ans. Toutefois, il est possible de l’éviter grâce à une meilleure hygiène de vie, surtout, grâce à une alimentation saine et équilibrée.

L’idéal serait de consommer au quotidien des produits bio riches en nutriments qui favoriseraient la bonne circulation sanguine au niveau des cellules mammaires et qui maintiennent à la normale les taux d’hormones.

Les bonnes graisses

Les acides gras sont essentiels à la santé du corps. Ils se trouvent cependant dans des produits naturels, issus de culture ou d’élevage bio et non traités par des agents chimiques. Privilégiez ainsi les aliments contenant des oméga-3 et oméga-6 tels que le saumon sauvage ou la volaille, l’huile de bourrache et l’huile de primevère pour réduire les risques de formation de kystes aux seins.

Aussi, réduisez la consommation en graisses saturées et en hydrates de carbone. Viande rouge grillée, charcuterie, salaison, pain, riz, pâtes sont à diminuer, car ils sont une source abondante de graisses saturées ou trans et d’hydrates de carbone.

Les fibres et les vitamines

Les fibres, les vitamines A et E qui sont également de puissants antioxydants aident à réduire les risques de kystes aux seins. Thé vert, fruits et légumes crus, amandes, huile d’olive, graines de sésame, céréales complètes sont à inclure dans votre alimentation.

En somme, gardez toujours à l’esprit qu’une bonne alimentation est le secret pour éviter des maladies graves. Mais ces précautions devraient notamment être complétées par des exercices physiques au quotidien et des autocontrôles par palpations.