Le manque de lubrification féminine : pourquoi ?

Partager sur Facebook
Tweeter sur twitter

Bien que le manque de lubrification ou la sécheresse vaginale soient généralement associés à la ménopause, ils peuvent survenir à tout moment de la vie d’une femme. Les causes, en revanche, peuvent être nombreuses et variées.

Bien qu’il soit courant de l’associer à certaines pathologies ou déséquilibres hormonaux, la vérité est qu’il peut aussi être causé, de manière surprenante, par des troubles émotionnels, comme le stress ou l’anxiété.

Allons plus loin.

Manque de lubrification féminine

La paroi du vagin produit un lubrifiant naturel (mucus) qui aide à le maintenir hydraté. Cette partie des organes génitaux abrite également le microbiote ou flore vaginale, une série de micro-organismes qui la protègent et la maintiennent en bonne santé.

Cependant, lorsque l’hydratation ou la flore est altérée, il se produit ce que l’on appelle une sécheresse vaginale, c’est-à-dire que le flux diminue, entraînant un manque de lubrification des tissus du vagin.

Normalement, cette sécheresse n’est pas une mauvaise chose. Cependant, il peut s’agir d’un symptôme d’une maladie quelconque, il faut donc aller chez le gynécologue et lui expliquer la situation.

D’autre part, la sécheresse vaginale ou le manque de lubrification peuvent provoquer des douleurs lors des relations sexuelles, ce qui peut affecter la qualité de vie des femmes et leurs relations intimes et personnelles.

Elle peut également provoquer une sensation de tiraillement, de démangeaison ou d’irritation. Il est donc préférable d’essayer de régler le problème pour éviter d’avoir à faire face à tous ces désagréments.

Les causes les plus courantes du manque de lubrification

Changements hormonaux

Selon la National Library of Medicine, l’œstrogène est une hormone qui aide à maintenir le vagin hydraté et en bonne santé. C’est pourquoi, si les niveaux d’œstrogènes diminuent, une sécheresse vaginale est susceptible de se produire.

C’est précisément pour cette raison que le manque de lubrification est souvent associé à la ménopause, car il s’agit d’une phase où la production d’œstrogènes chute fortement. Cependant, outre la ménopause, il existe d’autres causes qui pourraient entraîner une réduction de la production d’œstrogènes :

  • Le cycle ovarien et les menstruations
  • Certains médicaments ou hormones utilisés pour le traitement du cancer du sein ou de l’infertilité, par exemple
  • Certains antidépresseurs et antihistaminiques
  • Chirurgie d’ablation des ovaires
  • Chimiothérapie
  • D’autres phases comme l’allaitement, ou juste après l’accouchement

Manque de lubrification : stress et dépression

Le stress et la dépression sont, à bien des égards, les ennemis de la santé et du bien-être. En ce qui concerne la lubrification vaginale, ils peuvent même être la cause de son manque.

En fait, ces problèmes peuvent provoquer une diminution de l’appétit sexuel d’une femme et, par conséquent, un manque de lubrification vaginale. Ainsi, cela peut devenir un obstacle à des rapports sexuels agréables.

Infections vaginales

Une infection peut également entraîner un manque de lubrification vaginale. Ainsi, des micro-organismes tels que Candida albicans ou Gardnerella vaginalis, entre autres, peuvent produire une sensibilité, une irritation, une inflammation et une lubrification vaginale réduite.

Dans ce cas, il est important de consulter votre gynécologue afin de commencer le traitement.

Nous vous recommandons de lire : 6 habitudes qui causent des infections vaginales à levures

Manque de lubrification : diabète

Un manque de lubrification peut se produire, en particulier chez les femmes diabétiques, dont le glucose n’est pas correctement contrôlé, comme le rapporte cette étude réalisée par une équipe de l’Institut national d’endocrinologie (Cuba).

En effet, les dommages causés aux vaisseaux sanguins peuvent limiter le flux sanguin vers les parois du vagin, ce qui diminue la lubrification et l’excitation sexuelle.

Syndrome de Sjögren

Le syndrome de Sjögren est une maladie auto-immune chronique causée par l’infiltration de leucocytes dans les glandes exocrines. C’est pourquoi les personnes atteintes de ce syndrome ont souvent un manque de salive et une sensation de démangeaison ou de grincement dans les yeux.

De même, l’Arthritis Foundation affirme que cette affection peut également provoquer une sécheresse vaginale. C’est pourquoi, si d’autres symptômes tels que la sécheresse de la bouche et des yeux sont observés en même temps que le manque de lubrification, il faut consulter un médecin.

Manque de lubrification : utilisation excessive de savons et de lotions vaginales

Le manque de lubrification féminine : pourquoi ?

Aussi étrange que cela puisse paraître, une hygiène excessive de la zone vaginale peut provoquer une sécheresse. En fait, elle peut affecter l’équilibre de la flore, la rendant altérée et mal lubrifiée.

Une fois que les pratiques d’hygiène rationnelles sont rétablies, la lubrification revient généralement à un niveau normal, ce qui améliore les symptômes.

Vous pouvez être intéressée par : Les types d’infections vaginales et leurs causes

Consultation avec le gynécologue

Vous connaissez maintenant certaines des causes qui peuvent être à l’origine du manque de lubrification. Dans tous les cas, vous devez consulter votre gynécologue afin qu’il puisse trouver le problème exact et commencer le traitement.

D’autre part, il existe sur le marché de nombreux gels lubrifiants féminins qui peuvent sans aucun doute vous aider à soulager l’inconfort et à vous sentir beaucoup mieux pendant les rapports sexuels.