Le paraphimosis, qu’est-ce que c’est ?

Partager sur Facebook
Tweeter sur twitter

Le paraphimosis est une maladie qui concerne le système reproducteur masculin. Plus concrètement, le prépuce adopte position anatomique anormale. Le prépuce correspond au repli de la peau qui s’étend sur le pénis et recouvre le gland.

Lorsqu’un homme souffre de paraphimosis, le prépuce se retrouve rétracté derrière le gland et l’étrangle et se retrouve dans l’incapacité de reprendre sa position normale. Il s’agit d’une situation d’urgence, car le sang au niveau du pénis ne peut pas circuler vers le reste du circuit sanguin.

Il est important de ne pas confondre paraphimosis et phimosis. Le phimosis désigne une affection du pénis qui se caractérise par un excès de peau empêchant la rétractation du prépuce derrière le gland.

La phimosis est un phénomème physiologique qui concerne les bébés, mais au fur et à mesure que l’individu se développe, la rétractation augmente.

Paraphimosis : les causes

Le paraphimosis, qu’est-ce que c’est ?

Plusieurs facteurs peuvent à l’origine de cet état médical.

Les facteurs les plus fréquents sont les suivants :

  • un développement incomplet, comme c’est le cas chez les bébés
  • une rétractation forcée du prépuce qui forme une cicatrice fibreuse
  • un prépuce étroit qui a tendance à se bloquer facilement
  • une circoncision incomplète
  • un traumatisme du pénis
  • une infection liée à un manque d’hygiène ou bien à un corps étranger, tel qu’un piercing

Cet article peut aussi vous intéresser : Le complexe du petit pénis : est-ce un vrai problème ?

Paraphimosis : symptômes et signaux d’alerte

De façon logique, l’incapacité du prépuce à se rétracter est le symptôme par excellence du paraphimosis. Le patient ressent une forte douleur et observe un gonflement s’il tente de forcer la manœuvre.

Si le paraphimosis se maintient, le sang s’accumule. La peau commence alors à prendre une couleur bleutée en raison de l’obstruction du flux sanguin.

S’agissant d’un état médical évident, les patients concernés traitent généralement ce problème à temps. Il est ainsi rare qu’un patient se rende aux urgences avec une  gangrène avancée. Un paraphimosis est un état médical extrêmement douloureux, ce qui pousse le patient à vite se rendre aux urgences.

Cet article peut aussi vous intéresser : Vous souffrez d’éjaculation rétrograde ?

Pharaphimosis : le traitement

Le paraphimosis, qu’est-ce que c’est ?

Le traitement dépendra du degré d’étranglement du gland. En phase initiale, une pression sur le gland suffit généralement à ce que le prépuce se débloque et reprenne sa position d’origine. Pour faciliter le processus, on administre au patient des analgésiques pour soulager la douleur. On appliquera également des glaçons sur la zone enflammée pour la même raison.

Si, malgré toutes ces précautions, le gonflement continue, le spécialiste devra faciliter le drainage du sang à l’aide d’une aiguille ou en créant un gradient de pression. Cela devrait permettre au sang du pénis de circuler facilement au moyen d’un bandage serré.

Pour débloquer le prépuce, une petite coupure sur la zone du prépuce rétracté est aussi envisageable. Ce processus est connu sous le nom de fente dorsale, car il libère le prépuce et lui permet ainsi de retrouver sa position d’origine.

Si nous sommes face à un étranglement plus important, l’option la plus commune est d’avoir recours à la chirurgie. La circoncision est une technique chirurgicale qui a pour objectif d’extraire le prépuce.

En éliminant le repli qui recouvre le gland, ce dernier se retrouve à l’air libre et le paraphimosis ne peut pas avoir lieu. Néanmoins, il est nécessaire de s’assurer que le prépuce a complètement été retiré, afin de prévenir la formation de cicatrices après l’opération.

De plus,  si le patient présente une infection, il doit entamer un traitement antibiotique le plus rapidement possible. Dans le pire des cas, si l’infection est très étendue, il sera nécessaire de drainer le pus et d’appliquer une crème antibiotique.

Gardez à l’esprit…

Le pronostic des patients est excellent si cette urgence médicale est traitée dès sa phase initiale.

Dans tous les cas, face à tout désagrément de ce type, nous vous conseillons de consulter immédiatement médecin ou de vous rendre aux urgences pour qu’un examen physique soit réalisé au plus vite. Le facteur temps est un élément important à prendre en compte car il conditionne l’évolution du patient.

 


Source : amelioretasante