Le rôle de l’acide lactique dans l’exercice

Partager sur Facebook
Tweeter sur twitter

L’acide lactique, ou sa forme lactate ionisée, est un composé chimique qui joue un rôle important dans différents processus biochimiques tels que, par exemple, la fermentation lactique.

L’un des tissus du corps qui produit le plus d’acide lactique est le muscle, car il apparaît après la consommation de glucides comme source d’énergie. Ce processus est connu sous le nom de fermentation lactique. Nous vous raconterons tout sur cette molécule dans l’article suivant.

Production d’acide lactique

Le rôle de l’acide lactique dans l’exercice

L’acide lactique est produit principalement dans les cellules musculaires et les globules rouges. Il se forme lorsque le corps décompose les glucides pour former de l’énergie lorsque les niveaux d’oxygène sont bas. Celles-ci diminuent pendant un exercice intense ou lorsque la personne est infectée ou malade.

La principale source de lactate est la décomposition d’un glucide appelé glycogène. Cette substance est une réserve naturelle du corps, formée de multiples chaînes de sucre (glucose). Sa décomposition produit beaucoup d’énergie, ce qui en fait l’une des principales sources de muscle.

Cependant, utiliser du glucose nécessite de l’oxygène et c’est un processus un peu plus long. Par conséquent, dans les situations d’intensité élevée, les cellules raccourcissent le chemin et produisent de l’énergie par fermentation. C’est moins efficace mais plus rapide.

Alors que certaines cellules ont la capacité d’utiliser le pyruvate comme source d’énergie, d’autres ne le peuvent pas. C’est pourquoi le muscle est l’un des tissus où la production de lactate est la plus importante.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Une crème à l’acide hyaluronique contre la flaccidité

L’acide lactique et muscles

L’acide lactique est en réalité un carburant et non un déchet. Les muscles le produisent délibérément à partir de glucose et le brûlent pour en tirer de l’énergie.

La raison pour laquelle les athlètes peuvent travailler si dure et aussi longtemps est que l’entraînement permet aux muscles d’absorber plus efficacement l’acide lactique.

Les cellules musculaires sont capables de convertir le glucose en acide lactique. Ensuite, il est absorbé et utilisé par des organites cellulaires appelées mitochondries, responsables de la production d’énergie dans les cellules.

Les mitochondries ont une protéine caractéristique pour transporter l’acide lactique vers leur intérieur. Par conséquent, un entraînement intense fait doubler la masse des mitochondries et celles-ci brûlent plus d’acide lactique. En conséquence, les muscles fonctionnent mieux.

L’acide lactique pendant l’exercice

Le rôle de l’acide lactique dans l’exercice

Avec l’entraînement, de nombreuses cellules peuvent s’adapter pour utiliser plus de pyruvate et donc produire moins de lactate. De plus, lorsque l’exercice physique augmente, des quantités supplémentaires de fibres musculaires sont recrutées.

Ces fibres sont peu utilisées lorsque la personne se repose ou fait des activités légères. Beaucoup d’entre elles sont rapides à activer et n’ont pas beaucoup de capacité pour convertir le pyruvate en énergie. Par conséquent, une grande partie du pyruvate devient du lactate.

A lire aussi : Une crème au yaourt, à la banane et au citron pour soigner un mélasma

Le lactate: une substance très dynamique

Lorsque le lactate est produit, il tente de quitter les muscles et d’entrer dans d’autres muscles voisins, comme dans le flux sanguin ou dans l’espace situé entre les cellules musculaires, où la concentration de lactate est plus basse.

Lorsque l’acide lactique pénètre dans un autre muscle, il peut être reconverti en pyruvate afin qu’il puisse être utilisé pour obtenir de l’énergie aérobie.

Le lactate est également utilisé par le cœur comme carburant. À son tour, il peut aller au foie pour revenir au glucose et au glycogène et ainsi recommencer à démarrer le cycle.

Enfin, vous pouvez également voyager rapidement d’une partie du corps à une autre. Il est même prouvé que certaines quantités de lactate sont reconverties en glycogène dans les muscles, sans nécessairement aller au foie.

 


Source : amelioretasante