Les causes de l’apparition des caillots pendant les règles

Partager sur Facebook
Tweeter sur twitter

Plusieurs facteurs peuvent causer l’expulsion de caillots ou l’augmentation des caillots libérés. Chaque mois, la muqueuse qui tapisse l’utérus s’épaissit et se remplit de sang en vue d’accueillir un embryon (ovule fécondé). S’il n’y a pas fécondation, le taux d’hormones envoyées par les ovaires chute et déclenche le détachement de la muqueuse utérine interne et provoque un écoulement sanguin : ce sont les règles.

Votre corps libère alors des anticoagulants pour permettre au sang de s’écouler. Mais lorsque les saignements sont abondants et que le sang s’écoule rapidement, ce processus n’a pas le temps d’agir et des caillots peuvent se former.

La carence en fer

Les règles abondantes font perdre une certaine quantité de fer. On sait cependant que c’est ce minéral qui permet à l’utérus de produire de l’anticoagulant. De fait, moins de fer dans le corps conduit à plus de caillots expulsés. Il faudra donc faire des analyses régulières pour contrôler un éventuel déficit et le compenser si besoin.

Des déséquilibres hormonaux

Après un accouchement ou peu avant la ménopause, il est fréquent que des caillot de sang règles apparaissent. C’est le signe qu’il existe de petits troubles hormonaux entre la progestérone et les œstrogènes. Le médecin peut dans ce cas prescrire un traitement anticoagulant pour fluidifier le sang.

Un avortement spontané

Si la présence de caillots de sang seule n’a rien d’inquiétant, le phénomène doit être surveillé si vous essayez de tomber enceinte et que les caillots arborent un coloris inhabituel (jaunâtre ou grisâtre). Si tel est le cas, il y a malheureusement de fortes chances qu’il s’agisse d’un avortement involontaire. Le premier réflexe à avoir dans ce cas est de consulter un gynécologue ou tout au moins votre médecin traitant.

L’endométriose

Avoir des caillots de sang durant les règles est normal. Si en revanche les caillots sont accompagnés de douleurs intenses, voire handicapantes, cela peut être le symptôme d’une endométriose, cette maladie silencieuse qui empoisonne la vie de nombreuses femmes. Elle affecte les organes reproducteurs qui voient se former autour de l’utérus et d’autres organes un revêtement très épais.

Les maladies gynécologiques

Parler à son gynécologue des cas de caillot de sang règles et de menstruations douloureuses doit être un réflexe car il peut s’agir d’une maladie gynécologique comme la maladie inflammatoire pelvienne, de kystes ou de myomes.


Source : AfriqueFemme.com