Les différents types de rides

Partager sur Facebook
Tweeter sur twitter

Les rides ne sont pas appréciées, que ce soit chez les femmes ou chez les hommes. Elles ne proviennent pas toutes du vieillissement naturel : différents facteurs interviennent. Par conséquent, il est important de différencier les différents types de rides pour mettre en place le traitement le plus efficace qui soit.

Car au-delà de leur possible cause, elles se reflètent toutes de la même manière sur la peau et peuvent avoir un aspect anti-esthétique, surtout quand elles apparaissent trop tôt. Nous allons donc ici classer les rides en fonction des facteurs associés à leur apparition. Poursuivez votre lecture pour les découvrir !

plis de la peau qui se développent en raison de la contraction constante de la musculature faciale. Le vieillissement les rend encore plus visibles à cause des altérations qui se produisent sur les couches cutanées.

L’épiderme s’amincit et on voit diminuer la quantité de fibres élastiques et de collagène, chargées de préserver l’hydratation et la fermeté. La couche la plus profonde de la peau (hypoderme) perd sa quantité de tissu gras au fur et à mesure que le temps passe.

Les différents types de rides

Lisez aussi : Comment réduire la présence des rides de façon naturelle

façon de se générer. Voyons dès maintenant les principaux types de rides.

Statiques

Elles apparaissent à cause de la perte naturelle du volume de collagène, de tissu et d’élasticité. Il n’est pas nécessaire de froncer le visage pour qu’elles se marquent car elles sont déjà marquées sur la peau en raison des mêmes mouvements répétitifs de la musculature.

Différents types de rides : dynamiques

Ce sont les rides d’expression. Elles se génèrent en fronçant les sourcils, en entrouvrant les yeux, en souriant et en fronçant les yeux. Par conséquent, elles sont provoquées par l’activité musculaire. On a généralement tendance à les observer à partir de 30 ans, moment où l’on recommande de commencer à suivre un traitement préventif avec des applications de toxine botulique.

Les rides dynamiques les plus connues sont les suivantes :

  • « Pattes d’oie » : elles se marquent notablement lorsque nous sourions ou quand notre visage est au repos
  • Rides horizontales du front
  • Rides verticales de l’entre-sourcils

De gravitation

Les rides de gravitation sont celles qui apparaissent suite au processus de vieillissement. Elles deviennent plus évidentes autour de 40 ans. Le vieillissement se manifeste par la diminution du tissu adipeux, la dégénération vasculaire et l’atrophie osseuse.

  • La déshydratation s’accentue
  • La peau devient plus rugueuse et sèche
  • Le derme perd en luminosité et en tonus

Au fil du temps, le visage vieillit encore plus à cause de la diminution d’élastine et de collagène de la peau. Les rides d’expression s’accentuent et la peau tombe à cause de l’effet de gravité. De la même façon, la perte de la couche adipeuse souligne certaines zones osseuses du visage et accentue les signes de vieillissement.

Les plus habituelles s’observent :

  • Dans le cou
  • Sur les côtés du menton
  • Devant les oreilles

Les différents types de rides

Différents types de rides : mixtes

Elles se génèrent à la suite d’une accumulation de facteurs : le vieillissement, l’excès d’exposition au soleil, la gravité et les mouvements faciaux. Ce sont les rides qui vont des coins de la bouche aux côtés de la base du nez, et les rides verticales que l’on observe dans la partie antérieure du cou.

Rides du sommeil

La façon de dormir a également une incidence sur le vieillissement prématuré. On les différencie des rides dynamiques à cause de leur forme. Elles apparaissent de façon verticale aussi bien au niveau du décolleté que du visage et du cou. On les remarque généralement à partir de 30 ans, quand la production naturelle de collagène, d’élastine et d’acide hyaluronique du corps diminue.

degré de photovieillissement de la peau. Nous allons dès maintenant vous les détailler :

  • TYPE I, sans rides : patients entre 20 et 30 ans, caractérisés par un photovieillissement léger, des changements pigmentaires modérés, sans kératose et avec des rides minimes. Il n’y a pas besoin de maquillage pour les cacher
  • TYPE II, rides d’expression : elles apparaissent entre 30 et 40 ans. Il s’agit d’un photovieillissement modéré, avec des lentigos et des kératoses palpables (mais invisibles). Les rides d’expression apparaissent surtout autour des yeux lorsque nous sourions. Le maquillage peut parfois être nécessaire
  • TYPE III, rides au repos : de 50 à 60 ans, avec un photovieillissement avancé, des dyschromies notables, des télangiectasies, des kératoses visibles et des rides marquées, même sans froncer le visage. Le maquillage ne les recouvre pas complètement
  • TYPE IV, uniquement des rides : chez les personnes de plus de 60 ans, avec un photovieillissement sévère, une couleur de peau gris-jaunâtre, des lésions pré-malignes et des rides sur la totalité du visage. Impossibilité d’utiliser du maquillage car celui-ci se fend et se craquelle

routine de beauté est déterminant pour freiner leur apparition.