Prévenir les problèmes digestifs avec 9 habitudes

Partager sur Facebook
Tweeter sur twitter

De nos jours, les problèmes digestifs sont très fréquents. Gaz, constipation, acidité, lourdeur et autres souffrances peuvent surgir à tout moment. Nous pensons alors que le fait de manger sainement suffit pour les éviter, mais il existe bien d’autres facteurs qui affectent la santé de l’estomac.

En réalité, ces problèmes digestifs ne sont pas seulement inconfortables et difficiles à vivre. A long terme, ils peuvent se compliquer et entraîner des problèmes plus importants.

Néanmoins, la plupart du temps, quelques changements dans notre façon de nous alimenter et dans notre mode de vie en général peuvent aider à éloigner les inconforts digestifs.

Habitudes pour éviter les problèmes digestifs

1. Maintenir le corps hydraté

Prévenir les problèmes digestifs avec 9 habitudes

Les fameux 8 verres d’eau quotidiens, ou 2 litres, sont indispensables pour la santé stomacale. De nombreuses études ont prouvé que l’eau prévenait la constipation. En effet, l’intestin a besoin de liquides pour transporter les aliments le long de son chemin labyrinthique.

Par ailleurs, l’eau facilite la décomposition des aliments ainsi que l’absorption des nutrimentsSans liquide, nous perdons une grande partie des bienfaits de ce que nous ingérons.

L’eau n’est pas seulement disponible dans les boissons. Nous la trouvons également dans certains aliments comme les fruits et les légumes. Et nous pouvons l’ingérer dans les jus, les soupes et les infusions. Évitez les boissons gazeuses et celles qui contiennent de la caféine.

2. Manger seulement ce qui est nécessaire

Manger plus ne signifie pas mieux s’alimenter. En effet, l’excès de nourriture provoque des lourdeurs, une mauvaise digestion et de nombreuses complications supplémentaires.

Lorsque nous mangeons en grande quantité, l’organisme doit davantage travailler pour transformer les excès. Il produit alors plus d’enzymes pour décomposer les aliments et cela l’oblige à sécréter davantage d’acide stomacal. Ce qui entraîne un reflux gastrique dans l’oesophage.

Manger trop abondamment génère également des gaz et accélère le métabolisme. C’est ce qui déclenche ensuite la fatigue, la transpiration et la sensation de chaleur.

Lisez aussi : 9 aliments que vous devriez manger en cas d’ulcère à l’estomac

3. Équilibrer les repas

Les repas devraient se composer de végétaux, de protéines et de glucides sains. Le docteur Gonzalo Guerra, spécialiste du Centre Médical de Chirurgie des Maladies Digestives de Colombie, recommande de minimiser la consommation de graisses. Concernant les protéines, il est préférable de consommer des viandes maigres comme la dinde, le poulet et le lapin.

D’autre part, les aliments transformés contiennent généralement des graisses trans, qui sont associées aux problèmes cardiovasculaires et gastriques. Par exemple, l’ulcère, la colite et l’irritation du système digestif.

Ce type de repas contient également des additifs qui, selon certaines études, augmenteraient la perméabilité de l’intestin. Ce qui pourrait provoquer des inflammations intestinales, des maux de tête ainsi que des allergies alimentaires.

Par ailleurs, les acides gras oméga 3 sont extrêmement bénéfiques pour la santé de l’estomac. En effet, ils aident à satisfaire la faim, réduisant ainsi le besoin de trop manger. De plus, ils facilitent l’absorption des nutriments. Certaines études suggèrent que les acides gras préviennent les inflammations et les ulcères intestinaux.

4. Consommer des fibres pour éviter les problèmes digestifs

Les aliments contenant des fibres présentent de multiples avantages pour la santé gastrique et la bonne digestion. Elles aident à nettoyer le tube digestif et donnent plus de volume aux selles. Ce qui aide à lutter contre la constipation.

Par conséquent, il est conseillé de manger des fruits secs, des légumineuses, des légumes, des céréales et des fruits.

Découvrez aussi : 11 changements simples qui rendront vos repas plus sains

5. Contrôler le stress

Le système digestif et le cerveau sont connectés par plus de 100 millions de cellules nerveuses qui transmettent l’information dans les 2 sens. C’est pourquoi nous sentons des papillons et des chatouillis dans le ventre face à certains stimulus émotionnels.

En outre, le stress affecte la santé de l’estomac, comme le démontrent plusieurs études qui établissent un lien entre des mal-êtres comme la diarrhée, la constipation, l’acidité et la gastrite, et le stress. S’appuyer sur des techniques pour contrôler le stress est bénéfique pour la santé mentale, et par conséquent pour la santé digestive. Par exemple, la méditation, le yoga ou certains exercices.

6. Respecter la nourriture et manger lentement

Le moment du repas doit être respecté. Les distractions comme la télévision ou le travail génèrent du stress, même si l’on pense être détendu. Manger trop rapidement provoque également des gaz et une mauvaise digestion. En effet, des études montrent que l’attention portée à la nourriture aide à avoir une meilleure digestion et une meilleure santé stomacale.

Par ailleurs, le fait de prendre le temps de bien mâcher aide à prévenir les maux d’estomac. Effectivement, le processus de digestion commence avec la mastication des aliments. Couper et mâcher les aliments avec les dents facilite le travail des enzymes digestives.

De plus, lors de la mastication, nous produisons davantage de salive, ce qui permet de décomposer les glucides et les graisses tout en hydratant les solides afin qu’ils se déplacent mieux à travers le tube digestif. Nous devons donc prendre soin de ce processus afin de faciliter la digestion des aliments.

7. Avoir un programme alimentaire

Nous sommes tous plus ou moins sensibles à tel ou tel aliment. Certaines ont des intolérances ou des allergies à un ou plusieurs aliments, et donc plus de difficultés à les transformer. En faisant un décompte quotidien des aliments consommés, vous pourrez savoir à quels aliments vous réagissez bien et lesquels vous causent des inconforts.

8. Faire de l’exercice pour éviter les problèmes digestifs

Il a été prouvé que l’exercice physique favorise la santé du système digestif. L’activité physique réduit de 30% le transit des aliments à travers les voies digestives et augmente leur absorption. Par ailleurs, elle diminue la constipation et l’inflammation intestinale.

9. Eviter les vices

Prévenir les problèmes digestifs avec 9 habitudes

Des habitudes comme la cigarette et l’alcool sont la cause de nombreux problèmes. Le tabac augmente les possibilités de souffrir d’acidité, d’ulcère et, dans le pire des cas, de cancer gastro-intestinal.

Quant à lui, l’alcool augmente également l’acidité, le reflux gastrique et favorise aussi la croissance de bactéries qui peuvent provoquer des maladies inflammatoires intestinales.

Dites adieu aux problèmes digestifs

Améliorer la santé digestive et prévenir les mauvais moments à passer après les repas n’est pas compliqué. De simples changements dans l’alimentation et dans les habitudes journalières permet d’y arriver. Les bienfaits ne se limitent pas uniquement à éliminer les problèmes digestifs.

Comme le démontrent les données scientifiques, un système digestif sain signifie un corps en bonne santé générale. Ces 9 habitudes vous aideront donc à vous sentir mieux à tous niveaux.