Qu’est-ce que l’herpès vaginal et comment le prévenir ?

Partager sur Facebook
Tweeter sur twitter

Bien que nous disposions de différents moyens pour prévenir les infections sexuellement transmissibles, elles sont de plus en plus présentes dans les consultations médicales. L’herpès vaginal, le virus du papillome humain, la chlamydia, etc, sont des problèmes qui, loin de s’atténuer, se font de plus en plus présents.

L’herpès vaginal est une infection sexuellement transmissible qui, à l’heure actuelle, constitue un problème de santé publique majeur. Cependant, cette IST peut être évitée si nous adoptons une série de mesures. Dans cet article, nous découvrirons plus en détail ce qu’est l’herpès vaginal et comment éviter de le contracter.

Pourquoi l’herpès génital est-il une IST ?

Nous ne considérons pas que l’herpès génital est une MST (maladie sexuellement transmissible), car ce terme n’est correct que lorsque l’infection sexuellement transmissible devient une maladie. Par exemple, lorsque le virus du papillome humain provoque un cancer de l’utérus.

Par conséquent, l’herpès est considéré comme une infection. Sa principale caractéristique est la présence d’une plaie ou d’un ulcère qui s’ouvre, fait mal et peut suinter. Cependant, cette IST est parfois asymptomatique.

Qu’est-ce que l’herpès vaginal et comment le prévenir ?

Cela signifie que certaines personnes peuvent avoir l’herpès et ne pas prendre les mesures adéquates pour protéger leurs partenaires sexuels de leur infection. En fait, une petite plaie peut apparaître sans être particulièrement douloureuse et être confondue avec une plaie traditionnelle.

Dans ces cas, le mieux est d’aller chez le médecin pour écarter la possibilité d’une infection sexuellement transmissible. Et si, sans le savoir, vous aviez un herpès et que vous continuiez à le transmettre car vous ne vous en occupez pas ?

Découvrez cet article : 7 questions inhabituelles à poser à votre gynécologue

L’herpès vaginal n’a pas de remède

C’est quelque chose que nous devons prendre en compte et qui devrait nous permettre de prendre davantage conscience de l’importance de se protéger des IST. L’herpès vaginal n’a pas de traitement. Bien que vous puissiez contrôler ses symptômes et les faire disparaître, l’herpès peut réapparaître à tout moment.

Si l’herpès n’est pas curable, c’est parce qu’il s’agit d’un virus. Pour cette raison, une fois que les symptômes ont disparu grâce au traitement approprié, il ne faut pas croire que nous sommes guéris. En présence de n’importe quelle plaie, il est essentiel d’éviter les contacts sexuels, ou il faut alors prendre des précautions adéquates.

Formes de prévention

Qu’est-ce que l’herpès vaginal et comment le prévenir ?

Pour prévenir la propagation de l’herpès vaginal, il est important de toujours appliquer une série de mesures de protection. Certaines de ces mesures sont les suivantes :

  • Utilisez des préservatifs : ils doivent être utilisés à la fois pour la pénétration vaginale, le sexe anal et le sexe oral
  • Ne touchez pas les plaies ouvertes : si le préservatif ne couvre pas une plaie de la région génitale, il est préférable d’éviter les relations avec cette personne, car les risques de contracter une IST, telle que l’herpès, sont élevés
  • Ayez une hygiène irréprochable : lavez-vous les mains le plus souvent possible à chaque fois que cela est nécessaire

Dans le cas où la contagion aurait déjà eu lieu, le médecin vous prescrira de l’aciclovir et du valaciclovir. Ces médicaments aident à guérir les ulcères et à réduire la douleur.

Lisez également : Comment le VPH affecte les rapports sexuels

Recommandations pour l’herpès vaginal

Le préservatif est une méthode très efficace pour nous protéger des MST et des IST. Par conséquent, même si vous prenez des contraceptifs pour éviter une grossesse non désirée, il est important de savoir que le préservatif est essentiel.

Il est surtout nécessaire dans le cas où vous avez plus d’un partenaire sexuel. De plus, si vous avez contracté l’herpès vaginal, il est de votre responsabilité de prendre les mesures qui s’imposent et de dire que vous avez cette IST à la personne avec qui vous allez entretenir des relations sexuelles.

Dans le meilleur des cas, le moyen le plus efficace de prévenir la propagation de cette IST serait d’éviter tout contact sexuel pendant l’épidémie. Cependant, si nous prenons soin de nous-mêmes, cela ne sera pas forcément nécessaire.

Rappelez-vous que les IST telles que l’herpès vaginal n’ont pas de traitement curatif. Par conséquent, nous pouvons souffrir d’une épidémie à tout autre moment. Vous protéger sera très important. Utilisez-vous toujours le préservatif dans vos relations sexuelles ? N’oubliez pas que, lors de relations sexuelles orales ou anales, l’herpès peut également être contagieux.

 


Source : amelioretasante