Spécial Ramadan : comment bien s`alimenter ?

Partager sur Facebook
Tweeter sur twitter

Le ramadan correspond à une période très importante pour tous les musulmans. Un mois de pénitence et de privations où on ne doit ni boire ni manger du lever au coucher du soleil. Les capacités physiques sont diminuées, il faut supporter la faim et la soif. 
Les repas pendant le ramadan sont au nombre de trois et sont à respecter pour avoir une bonne alimentation équilibrée. Ces repas s’appellent différemment selon le moment de la journée où ils sont pris :

– « S’Hour » avant le lever du soleil ( repas semblable au petit-déjeuner)
– « Al Ftour ou Iftar » à la rupture du jeûne après le coucher du soleil ( repas semblable au diner mais très léger , à la coupure du jeun)
– « Al Ichaa »  quelques heures après Al Ftour,

Quelques conseils pratiques pendant le ramadan

– L’idéal est d’éviter de grignoter continuellement tout au long de la soirée et de prendre trois repas réguliers.
– Boire assez d’eau tout au long de la soirée (le corps à besoin de se réhydrater)
– Pour équilibrer vos repas, veillez à apporter des aliments de chacun des principaux groupes (féculents, fruits et légumes, viande, poisson ou œufs, produits laitiers).
– Pensez à préparer des plats qui vous permettent de manger un peu plus de légumes.
– Ne négligez pas les glucides complexes (semoule, orge, vermicelles) qui sont trop souvent remplacés par des glucides simples (gâteaux, pâtisseries, sodas…).
– Tentez de consommer avec modération les aliments suivants : les pâtisseries orientales, les biscuits, les fruits oléagineux, les viennoiseries…
– Surveillez plus souvent votre glycémie durant cette période.
– Il vous est vivement conseillé de consulter votre médecin avant le ramadan pour faire le point sur l’équilibre de votre diabète, les précautions à prendre (notamment en cas d’hyperglycémie et d’hypoglycémie), et d’adapter vos prises médicamenteuses (en accord avec votre médecin). Le ramadan est une période pendant laquelle votre diabète se déséquilibre fortement, vous devez vraiment être vigilant.
– Il faut connaître vos limites et ne pas hésiter à rompre le jeûne en cas de besoin (fatigue, malaise…), voire consulter un médecin ou les urgences si vous rencontrez des difficultés.
  


ÉVITER DE :

– Surcharger l’estomac en voulant se rattraper au moment de la rupture du Jeûne.
– Boire des liquides trop chauds ou trop froids à la coupure du jeûne.
– Consommer trop d’épices.
– Consommer des aliments frits
– Consommer des aliments trop gras, trop sucrés, trop salés
– De fumer
Tout ceci est responsable d’irritations de l’estomac entraînant des douleurs, un ballonnement abdominal, les « coups de pompes» ou malaises .

Exemple d’ une journée du mois de RAMADAN :
1500 KCAL

S’hour ( semblable au petit-déjeuner )

–  1 œuf ou 30 g de fromage ( 0%) ou 30 g de jambon
–  ½ pain ou 2 toasts Ou 1 tasse de Corn flaxes ou 1/3 Baguette (sans mie)
– ½ pain ou 2 toasts Ou 1 tasse de Corn flaxes ou 1/3 Baguette (sans mie)
– 1 verre de lait ou un pot de yaourt
– 1-2 verres eau ( selon l’envie)

Iftar

– 1-2 verres eau ( selon l’envie) avec 1-3 dattes.
– 1 tasse de soupe Et ½ morceau de pain
– 60 g poulet , poisson, viande grillé ou dans le four
– 1 fruit ou ½ verre de jus
– légumes (salade)
– 2 petites cuillères d’huile d’olive, ou huile de tournesol , soja, canola,maïs

( Note très importante : À la coupure du Carême, vous ne devez pas manger rapidement et non une grande quantité, vous devez bien mâcher vos aliments. Commencez par le verre d’eau, les dattes , la salade ou la soupe ( ce que vous retrouvez dans la partie IFTAR ) , juste après vous pouvez prendre le plat principal ( ce que vous retrouvez dans la partie DÎNER )

Dîner

• 1 tasse de riz , attiéké, spaghetti,couscous
• ½ morceau de pain ou 1 pomme de terre
• 90 g poulet , poisson, viande grillé ou dans le four
• légumes (salade)
• 2 petites cuillères d’huile d’olive, ou huile de tournesol , soja, canola,maïs

 

 


Source : AfriqueFemme.com